Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



Costa-Gavras parle du film chilien "Mi vida con Carlos"

Pour le réalisateur franco-grec le film du Chilien Germán Berger-Hertz est d’une "sincérité formidable" et résulte d’une "écriture cinématographique étonnante".

12 juin 2010

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

JPEG - 15.7 ko

Réalisateur de "Z", L’aveu, Etat de siège, Portés disparus (Missing et autres "classiques" du film politique, Costa Gavras était présent lors de la séance spéciale consacrée à Mi vida con Carlos, le documentaire que le réalisateur chilien Germán Berger-Hertz a consacré à son père, le dirigeant communiste Carlos Berger, disparu pendant la dictature militaire chilienne.

Pour Costa Gravras le film -d’une "sincérité formidable" et porteur d’une "écriture cinématographique étonnante"- a été l’occasion de retrouver le Chili, un pays avec lequel il a tissé des liens très profonds car, au-delà de son amitié avec des personnages comme le journaliste Augusto Olivares, il y a tourné le film Etat de Siège et, pendant la dictature, lui a consacré "Portés Disparus" (Missing), film qui, entre autres recompenses, a obtenu la Palme d’Or à Cannes en 1982.



Paradoxalement, Missing était, d’une certaine manière, le "pendant" de Mi vida con Carlos car il racontait l’odyssée d’un père, étasunien, parti à la recherche de son fils disparu pendant la dictature.

Costa Gavras a expliqué à La Francolatina le sens de sa présence aux côtés du réalisateur chilien.


Commentaires...



Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots