Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



Expo : les "autofictions" du Colectivo

3 janvier 2013, par Eduardo Olivares Palma

A Buenos Aires, le « colectivo » (le "collectif") est un petit bus, un moyen de transport très populaire, décoré à l’extérieur de frises baroques et d’arabesques multicolores et dont les chauffeurs aménagent leur cabine comme des ex-votos clinquants, malicieux ou sentimentaux. C’est tout autant un moyen de transport qu’un lieu de vie et une vitrine roulante de la culture populaire.

A Paris, c’est un groupe d’artistes argentins de Paris qui, à partir de de la volonté de se retrouver entre amis artistes, autour d’un verre dans le cadre des expositions thématiques ont formé eur propre "El Colectivo", devenu depuis un groupe formé par des artistes de natianalités diverses.

En ce début 2013 ils en sont à leur dix-septième exposition. I s’agit cette fois-ci "d’autofiction", de "la présence autobiographique de l’artiste dans son œuvre : ses masques, sa combinaison avec un autre ou d’autres personnages, sa déformation, idéalisation, transposition, métamorphose, ou conceptualisation ; l’inclusion de sa personne dans des scènes historiques ou inventées, l’omnipotence de créer un univers, reconnaissable ou abstrait, sa fragilité et ses frontières, en résumé, (...) des lisières entre la réalité et la fiction".

L’exposition Fiction reunit des oeuvres de Ruben AlterioPat Andrea, Sergio Aquindo, Alberto Bali, Haby Bonomo, Rafael Bueno, Manuel Cancel, José Cúneo, Mario Gurfein, Ruth Gurvich, Pablo Katz, Julio Le Parc, Federica Matta, Cristina Martínez, Fernando Maza, Ricardo Mosner,
Rodolfo Natale, Bettina Pell, Roberto Plate, Martin Reyna, Corelia Roché, Cristina Ruíz Guiñazú, Antonio Seguí, Béatrice Turquand d’Auzay et Jack Vanarsky .


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots